Les traces foncées qui précèdent la fin du cycle menstruel en font partie

Question

Si, après six jours de l’écoulement du sang menstruel, la femme constate l’écoulement d’un sang légèrement foncé, doit-on considéré cela comme une partie du cycle menstruel ?

Louange à Allah.

Si le sang foncé est constaté par la femme avant la fin du son cycle menstruel,
il en fait partie. S’il apparaît après la fin du cycle, il ne fait pas partie
du sang des menstrues et son écoulement n’empêche pas la poursuite de la prière
et du jeûne ».

Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah
lui accorder Sa miséricorde) dit à la page n° 19 de son traité intitulé  les
sécrétions naturelles chez les femmes  et destiné à expliquer les phases
du déroulement des règles : « La troisième catégorie est jaune ou
foncé. Ce sang lui paraît jaune comme les sécrétions des blessures ou jaune
tirant sur le noir. Si cela se passe au cours du cycle ou immédiatement après
et avant le recouvrement de l’état de propreté,  ce sang fait partie alors du
cycle et reste régis par les mêmes dispositions. S’il apparaît après le recouvrement
de l’état de propreté, il ne fait pas partie du cycle selon cette parole d’Um
Atiyya (P.A.a) :  Nous ne tenions pas compte du sang foncé ou jaune
constaté après le recouvrement de l’état de propreté  (rapporté par Abou
Dawoud grâce à une chaîne authentique).

Dans Fatawa arkan al-islam (p. 258), il dit encore : « la
règle générale veut que quand, à la fin de son cycle, la femme recouvre réellement
son état de propreté (par cet état, j’entends l’apparition de traces blanchâtres
qui consistent dans un liquide blanc que les femmes connaissent… une trace foncée
ou jaune, une goutte, un point humide, tout cela ne fait pas partie du cycle.
Aussi n’empêche-t-il ni prière ni jeûne ni rapports intimes puisqu’il ne s’agit
pas de sang menstruel. Mais l’intéressé ne doit pas être trop pressée, elle
doit attendre de constater l’état de propreté. C’est parce que les femmes des
Compagnons envoyaient à Aïcha (P.A.a) des morceaux de coton recouverts de tâches
jaunâtres et elle leur disait :  Ne vous empressez pas avant de voir
les traces blanches .

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top