Est-il permis de se soustraire au paiement des factures d’électricité exorbitantes ?

Question

Est-il permis à un état musulman moderne de harceler ses citoyens avec des factures d’eau et d’électricité sous prétexte de rationalisation et de réduction de la consommation d’énergie ?

L’éclairage public n’est-il pas en contradiction avec le hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui dit :  éteignez vos lumières .

Il y a encore un hadith du Messager (bénédiction et salut soient sur lui) dont le sens se résume ainsi : qu’aucun musulman n’empêche un coreligionnaire de jouir de trois biens(publics) : l’eau, l’herbe et le feu»..

Ne nous est-il pas permis alors de ruser pour échapper au paiement de ces factures écrasantes ? S’il n’est pas permis d’employer la ruse dans ce domaine, comment faire pour changer notre mode de vie à un moment où le chef de famille n’a aucune excuse pour ne pas remplir ses obligations envers sa famille, se proches et ses voisins ?

Louange à Allah.

Premièrement,
le devoir des gouvernements et des responsables est de traiter les citoyens
avec bienveillance et de ne pas leur imposer des charges trop lourdes. Aussi
n’est-il pas permis à l’Etat de monopoliser des biens et des services de première
nécessité indispensables, pour les revendre aux gens à des prix trop chers.

Que les gouvernements sachent
qu’ils ne sont pas des sociétés d’investissement préoccupées exclusivement
de réaliser des bénéfices,fût-ce au détriment des  populations. Car leur plus
importante mission consiste à rendre service à celles-ci et à faciliter leur
vie. Le Prophète (Bénédiction et salut soit sur lui ) disait dans l’une de
ses prières :  Mon Seigneur ! Ne facilites pas la tâche à
celui qui exerce une autorité sur ma communauté et lui rend la vie difficile.
Facilite la tâche à celui qui exerce une autorité sur elle et lui rend la
vie facile  (rapporté par Mouslim, 1828).

Que les responsables sachent
qu’ils seront présentés à Allah demain et subiront un contrôle des comptes
et seront sanctionnés en conséquence. Chaque gouvernement et chaque responsable
et chaque détenteur d’autorité seront interrogés sur la manière dont ils auront
traité leurs administrés :  Vous êtes tous des bergers et tout
berger est responsable de son troupeau .

Puisse
Allah agréer Omar ! Car il avait l’habitude de dire : si une mule
trébuchait en Iraq (aux frontières de l’Etat musulman d’alors) j’en serais
responsable devant Allah au jour de la Résurrection ; il me dirait en
ce moment là : pourquoi tu n’a pas bien aplani ce chemin, ô Omar ? !

Au
jour de la Résurrection, l’interrogatoire sera poussée à ce point ; elle
s’étendra aux droits des animaux ! Que dire alors des milliers voire
des millions d’humains lésés ? !

C’est la justice qui pérennise
les Etats et c’est l’injuste qui provoque leur chute ! C’est pourquoi
on dit : Allah fait perdurer l’Etat juste, fût-il mécréant, et laisser
chuter l’Etat injuste, fût-il musulman. On dit encore : la vie d’ici-bas
se déroule durablement en dépit d’une mécréance doublée d’une justice et se
déroule mal avec un islam doublé d’une injustice.

Le Prophète (Bénédiction
et salut soit sur lui) a dit :  Aucun péché n’entraîne un châtiment
comme le font la rébellion et la rupture des liens de parenté. Le rebelle
est à abattre ici-bas, même s’il peut jouir du pardon divin dans l’au-delà.
Car la justice est à la base de toute chose. Si la vie d’ici-bas est fondée
sur la justice, elle se déroule normalement, même si celui qui en jouit n’aura
aucune part des biens de l’au-delà. Sans la justice, elle ne peut pas se dérouler
normalement, même si celui qui en jouit posséde une foi qui lui vaudra une
récompense dans l’au-delà  voir Madjmou’al-fatawa de Cheikh al-islam
Ibn Tayniyya, 28/146.

Deuxièmement,
le musulman doit demeurer patient et viser la satisfaction d’Allah et éviter
d’user de la ruse et de l’injustice par vengeance. Aussi n’est-il pas permis
de manipuler les compteurs électriques ni de ruser pour ne pas payer des factures
dues. Car cela s’assimile à la tricherie, à la tromperie et à la spoliation
des biens des gens.

La
Commission Permanente a été interrogée en ces termes :  Est-il
permis de bloquer le compteur installé par la compagnie chargée de l’électricité
ou des eaux dans un Etat mécréant afin d’affaiblir un Etat qui nous impose
des taxes inéquitables ?

Voici
sa réponse :  Cela n’est pas permis car il entraîne la spoliation
des biens de gens  Fatwa de la Commission Permanente, 23/441.

La
même commission a été interrogée encore en ces termes : Est-il permis
d’employer des moyens détournés pour ne pas payer les factures d’électricité,
d’eau, de téléphone, de gaz ou d’autres, étant donné que la plupart de ces
services sont gérés par des sociétés publiques ? .

Voici
sa réponse : « Cela n’est pas permis. Car il entraîne la spoliation
des biens des gens et la non restitution des dépôts. Or Allah très Haut :
 Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants-droit,.. 
(Coran, 4:58 ) et : Ô les croyants! Que les uns d’ entre
vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’ il y ait du
négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes.
Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. (Coran, 4  ) Fatwa
de la Commission Permanente, 23/441.

Troisièmement,
il est inexact de chercher un argument (pour le non paiement des factures)
dans les hadiths : « Trois biens ne doivent être interdits à personne :
 l’eau, l’herbe et le feu  (rapporté par Ibn Madja (2473) et selon
une autre version :  Les musulmans se partagent trois biens :
l’eau, l’herbe et le feu ; choses dont la vente est interdite 
(rapporté par Ibn Madja, 2472 et déclaré authentique par al-Albani dans Sahih
Ibn Madja). Car quand ces biens sont produits et rendus disponibles, il
est permis de les vendre. C’es le cas, par exemple, de l’eau vendue en bouteilles.

Cheikh
Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a dit : « Ses
propos :  Il n’est pas permis de vendre l’eau d’un puits 
renvoient à l’eau qui jaillit (naturellement) de la terre ; il n’est
pas permis de vendre cette eau là en vertu de la parole du Prophète (Bénédiction
et salut soit sur lui) :  Les gens se partagent trois (biens) :
l’eau, l’herbe et le feu  et en raison du fait que cette eau n’est pas
produite grâce à un effort humain. Elle est là grâce à la puissance d’Allah
le Puissant et Majestueux. En effet, il arrive qu’on creuse un puits profond
sans atteindre l’eau. L’eau qui jaillit d’elle-même n’appartient à personne.
Par conséquent, on ne peut pas la vendre. Quant à celle produite et canalisée
vers un bassin, elle peut être vendue parce qu’elle appartient à son producteur ».
Extrait de Charh al-mumti’8/154.

Il
en est de même de l’argument tiré du hadith qui comprend l’ordre d’éteindre
les lampes. Il s’agit apparemment des lampes et autres sources d’éclairage
qui peuvent provoquer un incendie dans la maison.

La
version du hadith rapportée par Abou Dawond (5247) est la suivante :
« D’après Ibn Abbas (P-A-a) une souris s’est introduite (chez le Prophète)
et a traîné la mèche allumée et l’a mise au contact du morceau de tissu sur
lequel le Messager s’était assis. Et le feu a brûlé du tissu un espace correspondant
à la circonférence d’un dirham. Ceci a fait dire au Prophète (Bénédiction
et salut soit sur lui) :  Quand vous vous apprêtez à dormir, éteignez
vos lampes. Car Satan conduit des bestioles (telles celles-ci ) vers des objets
tels celui-ci (la lampe) pour vous brûler  (déclaré authentique par
al-Albani dans Sahibi Abi Dawond).

Mouslim (2012) a rapporté d’après
Djabir (P-A-a) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soit sur lui)
a dit :  Eteignez vos lampes. Car la bestiole (la souris) peut
provoquer un incendie dans une maison .

Aussi
le Prophète (Bénédiction et salut soit sur lui) a-t-il donné l’ordre d’éteindre
les lampes avant de dormir, si l’on craint que le contraire peut provoquer
un incendie. C’est pourquoi des ulémas, comme Ibn Daqiq al-Id, an-Niawawi,
al-Hafiz Ibn Hadjar ont affirmé que si l’on prend les précautions nécessaires
pour éviter la chute d’une lampe (à huile) il n’y a aucun inconscient à laisser
la lampe allumée pendant qu’on dort.

Voir
Fateh al-Bari, 11/89.

On peut dire que l’éclairage
public est un moyen de réduire les crimes et les maux. Ce qui est bien connu.

Quatrièmement,
chacun doit économiser l’eau et l’électricité et n’en utilise que le strict
nécessaire, en application des arguments généraux allant dans le sens de l’interdiction
du gaspillage et de la lapidation des biens. Il ne faut pas prêter attention
à ce que pourrait dire ces parents et voisins.

Il est constaté que certains laissent toute les
chambres éclairées sans aucune justification. Parfois on abuse de l’usage
des climatiseurs et des réchauds…        

Nous demandons à Allah
de nous assister à adopter la bonne conduite. Allah le sait mieux.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top