Comment pourrait-elle faire mémoriser le Coran à sa sœur de cinq ans ?

Question

J’ai une sœur âgée d’un peu plus de cinq ans et je voudrais lui apprendre à mémoriser le Coran… Par où faudrait-il commencer ? Et comment ?

Louange à Allah.

Il est très important d’éduquer les enfants dans la
religion dès le bas âge, de leur apprendre le livre d’Allah et de leur enseigner
la Sunna du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Ceci revêt un intérêt
particulier ces jours-ci puisque beaucoup de gens négligent leurs enfants et
ceux qu’ils ont en charge ou leur donnent des occupations qui ne leur profiteront
pas dans l’au-delà. Bien au contraire, elles leur porteront préjudice. Ils les
incitent même à s’accrocher à des acteurs, des sportifs et des chanteurs qui
ne méritent pas de servir de modèle…

Nous remercions l’honorable sœur pour sa question et
nous demandons à Allah de vous raffermir et de vous assister dans cette affaire
et dans d’autres et d’écrire pour votre compte une récompense au jour de la
Résurrection. Combien est important pour un homme de rencontrer son Maître alors
que son registre contient des œuvres accomplies par lui ou avec son insistance.

S’agissant de votre jeune sœur et de son apprentissage
du Coran, nous vous donnons les conseils que voici :

1/ Commencer par les parties les plus faciles à lire
et à mémoriser. C’est-à-dire la Fatiha suivie de la dernière partie du
Coran. Commencer par le plus facile aide à passer à ce qui suit. Procéder de
cette manière permet de répondre à son grand besoin de commencer l’apprentissage
de la prière.

2/ Se contenter chaque jour d’une petite portion pour
pouvoir la mémoriser et pour faciliter la mémorisation de la portion suivante.
La taille de celle-ci varie en fonction de l’intelligence et la rapidité de
sa mémorisation.

3/ Réviser fréquemment pour fixer la partie mémorisée
et faire en sorte que chaque jour on mémorise de nouveaux éléments et révise
d’anciens éléments.

4/ Encourager l’apprentissage par l’octroi d’un prix,
chaque fois qu’elle termine la mémorisation d’une partie.

5/ La mémorisation commence par l’initiation et la répétition.
C’est la première étape qui doit conduire à la facilitation de la lecture du
Coran et permettre à l’apprenante de lire seule tout le livre sans l’aide de
sa sœur ou sa maîtresse.

6/ Lui donner l’habitude de réciter les parties mémorisées
dans ses prières obligatoires et surérogatoires quand elle sera majeure.

7/ Lui donner l’habitude d’écouter les enregistrements
et les CD contenant les éléments qu’elle a maîtrisés pour améliorer sa récitation
et sa prononciation et bien fixer ce qu’elle a mémorisé.

8/ Choisir pour la mémorisation une heure appropriée
pendant laquelle il y a moins d’occupations et de facteurs de perturbation comme
l’heure qui suit la prière du matin et celle située entre le maghrib
et l’isha, tout en évitant les moments de faim, de fatigue et de somnolence.

9/ Rendre hommage à l’apprenante devant ses parents
et voisins pour l’encourager et pour les inciter à s’engager dans la même voie,
tout en veillant à assurer sa protection grâce aux prières protectrices contre
les yeux des envieux !

10/ L’amener à utiliser le même exemplaire du Coran
afin d’ancrer dans son esprit l’emplacement des versets.

11/ L’encourager à écrire les parties mémorisées afin
qu’elle puisse maîtriser l’écriture et fixer les éléments appris.

Allah est celui qui (nous) assiste.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top